Sirène d'alerte

Déclenchement

Située sur un immeuble d'habitation proche du Village Sud, la sirène d'alerte de la commune a été reliée au Système d'alerte et d'information des populations (SAIP). La réception de cette nouvelle installation aura lieu ce mercredi 22 mars, vers 9 h. La sirène sera alors déclenchée. Pas d'inquiétude donc, c'est un simple test ! Les essais redeviendront mensuels, chaque premier mercredi du mois, à compter du 4 avril, sauf en novembre où l'essai aura lieu le 8.

Photo

IFTS

Journée d'études

L'institut de formation en travail social (IFTS, 3, avenue Victor-Hugo, 04 76 09 02 08) propose une journée exceptionnelle consacrée au travail collectif. Ateliers, temps de réflexion et d'échange communs, vendredi 7 avril, de 8 h 45 à 17 h. Ouvert à toutes et tous, sur inscription : 50 ¤, gratuit pour les étudiants de l'IFTS.

Photo

Point d'étape aux Granges

lundi 6 février 2017

A la suite du comité de quartiers Ville Neuve et à la demande des habitants, un temps de concertation a été organisé avec les associations d'habitants.

Simplement esquissé, mais reporté, pour des raisons de timing lors du dernier comité de quartiers de la Ville Neuve, le point sur les projets urbains à venir devait faire fait l'objet d'une rencontre entre élus et habitants. Il a été question des modifications de l'ensemble Grosso Ravetto, des avancées ou des freins des projets Atos/Bull, Artelia, de Grand'place.

Des questions sur Grosso Ravetto

Les habitants regrettent les modifications de certains projets comme Grosso Ravetto. "On nous avait présenté un projet, et on s'est aperçu que le projet avait changé. On peut comprendre les difficultés, mais on peut nous les expliquer en cours d'étape." A ces remarques, Renzo Sulli assume et répond : "Vous avez raison, mais nous sommes transparents. Quand on travaille un projet qui, pour diverses raisons, change, on le refait. Sur Artelia (anciennement Sogréah : ndlr), on a présenté un projet il y a dix ans. Aujourd'hui, il n'a rien à voir. Notre objectif est la transparence, la difficulté est le rythme de la transformation et de la concertation. On n'est pas parfaits, mais la volonté de transparence, elle y est !"

Un vision à long terme

Les interrogations des habitants portaient également sur l'ambition de l'ensemble du projet pour le quartier, ou encore la question de la rocade Sud. Le maire explique que l'"on a une inquiétude qui va dans le sens de l'intérêt général. Si des quartiers restent anciens, on irait vers une dévalorisation du patrimoine. Il nous faut revaloriser le quartier. L'avenir patrimonial de la Ville Neuve tient dans la dynamique que nous allons être capable de lui insuffler. Le projet Bull/Atos, c'est à terme 2 000 emplois !". Quant à l'évolution de la rocade Sud : "On a dans l'idée de faire évoluer cet axe vers un boulevard urbain. Pour faire évoluer vers un boulevard urbain, il faut urbaniser autour."

Développement économique

Sur le site d'Atos/Bull, un travail en cours sur le développement d'un parc tertiaire interroge les habitants : "Quelles sont les entreprises qui peuvent venir ?" "Il y a eu une étude sur le foncier économique, explique Alban Rosa, adjoint à l'économie. Aujourd'hui, le potentiel de développement économique se trouve ici. Il y a la stratégie d'un «campus», avec des connexions entre les bâtiments et les usages des entreprises aujourd'hui." Le maire précise que "la Centralité Sud est l'axe majeur de développement des prochaines années de la Métropole. Atos/Bull est un projet majeur".

lire sur le sujet