Sirène d'alerte

Déclenchement

Située sur un immeuble d'habitation proche du Village Sud, la sirène d'alerte de la commune a été reliée au Système d'alerte et d'information des populations (SAIP). La réception de cette nouvelle installation aura lieu ce mercredi 22 mars, vers 9 h. La sirène sera alors déclenchée. Pas d'inquiétude donc, c'est un simple test ! Les essais redeviendront mensuels, chaque premier mercredi du mois, à compter du 4 avril, sauf en novembre où l'essai aura lieu le 8.

Photo

IFTS

Journée d'études

L'institut de formation en travail social (IFTS, 3, avenue Victor-Hugo, 04 76 09 02 08) propose une journée exceptionnelle consacrée au travail collectif. Ateliers, temps de réflexion et d'échange communs, vendredi 7 avril, de 8 h 45 à 17 h. Ouvert à toutes et tous, sur inscription : 50 ¤, gratuit pour les étudiants de l'IFTS.

Photo

L'énergie
Un enjeu démocratique

mardi 10 novembre 2015

Le comité consultatif énergie est constitué. Outre les séances plénières, l'instance définira des groupes de travail thématiques.

Osons la formule puisque l'objet s'y prête : ce comité a de l'énergie ! Il lui en faudra, tant les sujets, parfois ardus, que les participants envisagent d'évoquer, le nécessitent. La réunion de constitution a balisé une somme importante de problématiques, de services, de dispositifs, arguant à la fois d'une politique locale innovante et offensive en la matière, et d'une attente sensible des habitant-es. Le chauffage urbain, question manifestement délicate, concentre une attention particulière, ne serait-ce que parce que le réseau est largement répandu dans notre agglomération et que la Ville d'Echirolles en est un actionnaire, certes minoritaire, mais actif.

Le comité se compose d'élu-es, d'habitant-es et représentant-es d'associations de quartier, de professionnel-les.

Parmi les propositions de réflexion figurent l'articulation et le rôle des acteurs publics et privés -- Métropole, Agence locale de l'énergie et du climat, communes, producteurs, fournisseurs, distributeurs --, la deuxième phase de l'opération communautaire mur-mur, l'obligation d'audit énergétique pour les copropriétés, les certificats d'économie d'énergie, l'installation des compteurs communicants Linky, les ampoules basse consommation... et bien sûr les coûts, la facture énergétique pour les ménages. La liste est loin d'être close.
Comme l'a rappelé Daniel Bessiron, adjoint à l'environnement et au développement durable, il faut susciter "la mobilisation citoyenne autour des enjeux de la transition énergétique". Avec des objectifs transversaux attendus : "faire des économies d'énergie, porter et intégrer les énergies renouvelables sur le territoire communal, lutter contre la précarité énergétique".

Redonner la parole

A l'évidence, il y a une forte demande d'informations, d'accompagnement des démarches. Le comité sera d'avantage "informatif, constructif", que consultatif. Il aura pour vocation "de développer et partager les connaissances, les expériences", de rendre visibles, compréhensibles par le plus grand nombre, les nouveaux processus énergétiques ainsi que leurs applications et résultats. Les participant-es ont exprimé le besoin "de clarifier les différents modes d'énergie et la complexité des dossiers, d'aborder les questions d'innovation, d'établir des diagnostics, de chiffrer les performances". Bref de privilégier l'échange, afin "de qualifier les personnes, d'agir sur les freins" en modifiant les comportements à la faveur des bonnes pratiques. On le voit, les ambitions sont vastes.
L'enjeu majeur est démocratique, de "(re)donner la parole aux habitant-es, usager-ères et consommateur-trices", pour qu'ils/elles s'approprient la transition énergétique.

JFL

Le comité se réunira durant le premier trimestre 2016.
Pour tout renseignement ou participer au comité : Agnès Quesne, service environnement et développement durable, 04 76 20 56 05, a.quesne@ville-echirolles.fr

Témoignage
Alain Troussier

Habitant du quartier des Granges -- précisément de la copropriété Echirolles 2 aux Jacobins, depuis 1981 --, Alain Troussier est l'un des participant-es au comité consultatif énergie que la Ville vient de créer. "Je m'inscris dans la démarche globale car je suis sensible aux questions liées à nos consommations et à la transition énergétique. Je conçois le comité comme une instance d'information, de formation, d'échanges d'expériences et de points de vue. Je viens chercher des arguments, des exemples très précis." Une intention mobilise Alain Troussier : "J'ai modifié mon logement en posant du double vitrage aux fenêtres et des volets roulants. Mais, à l'échelle de la copropriété, je souhaiterais impulser une démarche de réflexion, créer une commission. Comme équipement, on pourrait par exemple installer des capteurs pour contrôler la consommation des radiateurs dans les appartements et des panneaux solaires sur le toit de l'immeuble pour produire de l'eau chaude. Ce n'est pas facile de convaincre un conseil syndical ou une assemblée générale, on se heurte à de nombreux freins, à des préjugés !"

lire sur le sujet